Médecine siddha

siddha medicine

siddha medicine

Pour une optimisation de la consultation du site, ouvrir avec Mozilla Firefox

QUELQUES TRAITEMENTS PARTICULIERS

L’aspect des médicaments présentés sur ce plateau se distingue peu de celui de la médication biomédicale. Gélules et comprimés fabriqués à partir de curanam, de parpam et de centuram ont tendance à remplacer la forme poudre sous laquelle ils étaient consommés, et qui, aujourd’hui, rebute les patients à cause du goût. Ces présentations ont aussi l'avantage d'imiter les médicaments de biomédicine et donc d'avoir une connotation moderne, voire scientifique.

Certaines huiles médiquées, extraits de plantes médicinales ou cataplasmes de feuilles fraîches sont utilisés pour leurs qualités antibactériennes et cicatrisantes sur des plaies qui peuvent être profondes et très infectées comme les trois exemples présentés ici qui sont respectivement une plaie sur un diabétique, une sorte d’anthrax chez une personne partiellement paralysée et un escarre chez un patient tétraplégique.

Ce chemin pavé de petits galets à fonction de réguler la circulation du sang et de redonner de l’équilibre à des personnes qui ont subi un accident vasculaire ou neurologique. La vieille dame sur le chemin souffre depuis de nombreuses années d’un profond déséquilibre moteur et de tremblements sporadiques.

Le talam est un traitement effectué sur des personnes atteintes de maladies mentales ou neurologiques. Sur un mélange de plantes médicinales séchées et réduites en poudre (curanam), on ajoute le sang frais d’un poulet. La pâte obtenue est appliquée sur la tête rasée du patient. Il doit rester exposé sous le soleil durant quatre heures. Il peut ensuite prendre un bain. Dans le passé, le sang provenait de femelles de paons. L’abattage des paons est aujourd’hui interdit du fait que cet animal a été choisi comme animal national.

Le nasiyam est une thérapie pratiquée dans les cas de congestion des voies respiratoires supérieures et de violents maux de tête. La technique consiste à introduire une huile médiquée dans les narines et à souffler par le biais d'un tube afin de diffuser l’huile dans les sinus. Cette thérapie est difficilement supportée par les patients qui sont pris de nausées durant une bonne heure. Cette thérapie est souvent intégrée dans la thérapie ayurvédique pañcakarma


La sudation est une thérapie ayurvédique pañcakarma. Elle est pratiquée dans quelques cliniques situées près du Kerala ou des cliniques détenues par des praticiens qui espèrent attirer une clientèle aisée.